Du temple du soleil vers le chemin des etoiles.
"Marche, marche, tu verras, tu verras!"


Menu

» Accueil
» Qui suis-je ?
» Mon itinéraire
» Livre d'or
» Album photos
» Archives
» Mes amis

Rubriques

depart


La boucle de mon pèlerinage...

Samedi 25 Juillet Mariage de Vanessa et de Jérome, jour de la Saint Jacques.

 

 

Et voilà, c'est mon dernier article! 

Cette Belle aventure ce termine par un beau mariage, avec de beaux mariés.

Je ne pouvais pas mieux demander.

Merci Vanessa, Merci Jérome pour cette Belle Journéé.

 

 

 

 

Première fois que je mange dehors à un mariage!

C'est extra.

C'est le sud!

 

 

 

 

 J ai même trouvé des coquilles sur le lieu.

 

 

 

 

 

 

 

Que dire, je reste sans mots pour ce dernier article. 

Mon crédential est rangé dans mon sac, mais le chemin continue pour moi.

Je reste dans le sud pour quelques temps...

 

---------------------------------

Merci

J'aimerais remercier quelques personnes sans qui mon pèlerinage n'aurait pas eu lieu.

Dans l ordre chronologique du chemin...

Merci à toi ,Aurélie, cousine Bretonne qui m'a hébergé à Rennes.

Merci à toi, David de Bourg Des Comptes chez qui j'ai dormis pour la première fois grâce à couchsurfing

Merci à mes Chers Amis de Guémené, Roland et Elly, pour m'avoir offert le couteau et le repos!

Merci à toi, mon Amie Delphine de m'avoir accueilli 2 nuits à Nantes.

Merci à vous, Manon et Eric, pour votre accueil à Clisson et votre gentillesse ainsi que les commentaires

Merci à toi mon Ami Clotaire pour avoir partager 3 jours de marche avec moi en vendée.

Merci à toi mon Amie Isabelle d'avoir emmener ton homme jusqu'en vendée...

Merci à Jeanne-Marie et Philipe de Genouillé (17460) pour cette formidable soirée que je ne suis pas prêt d'oublier.

Voici leur adresse : http://gitedemontifaud.free.fr

Merci à mon cher Parrain, Michel, pour ce jour de repos bien mérité à St Bris des bois, cette merveilleuse visite à l'abaye de Fontdouce et la visite de Saintes.

Merci à ma chère cousine Alice et son ami Benoît pour m'avoir permis de rester 2 nuits à Bordeaux, très jolie ville. C'est à Bordeaux que mon blog a fait un bon en avant. Merci encore.

Merci à Christelle de Gradignan pour cette belle soirée (couchsurfing!!!) en espérant qu'on pourra se revoir en Bretagne.

Merci à Véronique qui bosse à l'office du tourisme de Castets qui a discuté avec le maire pour que je puisse dormir dans un logement géré par la mairie.

Un grand merci aux parents de Nathalie qui m'ont accueilli comme un roi à Bayonne un jour avant qu'ils ne partent en vacances.

Merci à Mathieu (couchsurfing!) de St Jean de Luz qui m'a complètement bluffer en me racontant son expérience de voyage en stop pour l'Inde.

Merci à mon autre cousine Aurélie et son mari Thierry pour m'avoir hébergé à Tournefeuille à côté de Toulouse où je suis resté 3 nuits.

Merci aux Mariés, Vanessa et Jérome, pour cette Belle Journée du 25 Juillet 2009.

 

Et les pèlerins !!!

Annick c'était un grand plaisir d'avoir marcher à tes côtés de St Jean d'Angely jusque dans les Landes et quelle énorme surprise de t'avoir retrouvé à Fisterra !

Merci Béatrice pour tes commentaires et d'avoir partager tes expériences du chemin. Je te souhaite un bon chemin, je sais qu'au moment où j'écris ces lignes tu te dirige vers Saint Jacques... Ultreïa

Un grand bonjour et un grand merci à "la famille", mes 15 jours de partage sur le camino del Norte de San Sebastien jusqu'à Sebrayo sont gravés à vie dans ma mémoire.

Merci Bernard pour ta bonne humeur, et les photos que j'ai bien reçu par internet.

Merci à vous les frangines, Maï et Annelies des Pays-Bas, pour vos sourires.

Merci à toi Katharina de Bavière, surprenante jeune femme.

Merci à toi Laho, l'Espagnol qui m'a appris à servir du cidre à Colombres.

Merci à vous mes amis en espérant que nos chemins se recroiseront un jour.

 

Et toi, le Morbihannais...

Mon petit Nico, toi le Breton qui est parti du Finistère de notre Belle Bretagne en vélo pour rejoindre cette autre terre celte en Espagne, cette autre fin de la terre, la Galice. Quel énorme plaisir d'avoir pu partager ces moments d'émotions dans la capitale des pèlerins. On l'a fait, on a réussi à se voir. Merci à toi mon Ami d'avoir aussi, marché à nos côtés la 1ère journéé vers l'océan en quittant St Jacques . Et félicitations pour ton retour en Bretagne en vélo! A très bientôt.

Merci à toi, Nicole, la Marseillaise, d'avoir partagé ce coucher de soleil à Fisterra

C'était trop sympa de se revoir à Marseille.


J'en ai surement oublié, merci à toi le chemin, merci à la vie! Merci à mes amis qui m'ont soutenu, qui m'ont donné cette force psychologique grâce à leurs messages, leurs textos: Jacquo, Clotaire, Isabelle, Jeckos, Manon, Mickaël, Lézard, James qui est parti il y a 2 jours de Roubaix vers St Jacques...

Merci à toi la Frangine, merci à vous, mes Chers parents.


Je tiens à remercier tout particulièrement Pierre, un Frangin de la vie.

Pierre est le sculpteur du bâton, de mon bâton avec la coquille... Le bâton qui au bout des 2900km ne m'a jamais quitté. Ce bâton qui m'était indispensable pour passer toutes les épreuves du chemin.

Un Grand Merci à toi, Frangin.

Pierre est un artiste hors norme, musicien, sculpteur, photographe, écrivain, mais il est surtout Humain.

www.myspace.com/pierrelehmann vient juste de voir le jour pour le domaine de la musique et un autre site est en cours pour la sculpture.

Vous pouvez toujours voir un aperçu d'une partie de ses oeuvres sur l'ancien site:

http://pagesperso-orange.fr/lehmann.pierre/

J'écris ces dernières lignes du blog dans l'Aube, à côté de Troyes, chez toi mon pote.

Le commencement et la fin d'un cycle qui continue à vivre dans le temps...

 

 

                                                                Mister Rïce



Publié le 25/07/2009 à 21:47, Nîmes
Mots clefs :
Lien

Je me sens tout bizarre...

Mardi 21 Mercredi 22 et Jeudi 23 juillet Toulouse (tournefeuille à côté).

 

C'est mon troisième jour à Toulouse, le temps est lourd et je me sens fatigué...

 

Heureusement, j'ai été accueilli comme un prince chez Thierry et Aurélie. Ce blog prendra fin après le 25 juillet, jour de la Saint Jacques mais surtout le jour du mariage de Vanessa et Jérome qui bouclera mon pelerinage.

 

Pour ceux qui aiment les chiffres, en voici quelques uns.

 

J ai marché pendant 94 jours (sans compter les jours de pause, au nombre de 12).

 

34 jours du Mont St Michel à Irun et 60 jours tout rond en Espagne (Est-Ouest et Ouest- Est)

 

30,5 km de moyenne par jour (sans compter les jours de repos).

 

27km de moyenne par jour en comptant les jours de repos (12 jours dont 6 jours après les 3 premiers jours de marche).

 

Depuis le 5 avril, j'ai perdu 14kg! Ne le dites pas à ma grand mère, elle pourrait faire une crise cardiaque .

 

En moyenne, depuis le début, j'ai dépenser entre 21eur et 24 eur par jour. Je ne notais pas mes dépenses, juste suivre mes intuitions niveau budjet.

 

J'ai du ouvrir des miliers de portes dans mon esprit, certaines ce sont déjà fermées (mais pas à clé), d autres restent ouvertes.

 

Je pense qu'il va me falloir un peu de temps pour faire le point et repartir sur de bonnes bases.

 

Il va falloir aussi que je relise mon blog afin de le paufiner et de rajouter des photos.

 

Pour mettre à jour ce blog durant mon voyage, il a fallu que je m'organise un peu... mais c'est une bonne thérapie .

 

 J'ai essayé de vous faire partager du mieux possible mon voyage et donner l'envie à certains de prendre le chemin.

 

Pour moi, le chemin de St Jacques se fait seul et d'un bout à l'autre (avis personnel, si on à 15 jours on peut marcher dans les pyrénées par exemple !), c'est le meilleur moyen de connaitre ses propres limites.

 

J'ai plusieurs adresses e-mails sur mon bouquin, certaines personnes que je ne reverrais surement pas, d'autres oui, j'ai aussi trouvé une autre Famille, sans oublier "La Famille en Espagne" avec Maï, Bernard, Laho, Katharina et AnneLise.

 

C'est un voyage où les notions du temps et de l'espace prennent une autre dimension... On est projeté dans la Vie.

 

Ultreïa, plusieurs définitions, entre autre :"En avant!" vers l'Ouest, vers la connaissance, vers l'infini.

 

Suseïa, l'inverse, ce qui veut dire dans notre propre infini, aller découvrir le plus profond de notre intérieur.

 

Toulouse est aussi une étape du chemin. C'est drôle de retrouver les coquilles sur les pavés ou à côté des noms de rues... Un Saint Jacques est sculpté à l'entrée de la basilique St-Sernin.

 

Je l'écrirais surement dans mon dernier article mais je tiens à vous remercier d'avoir parcouru et suivi cette aventure.

 

Merci pour vos commentaires tout au long du parcours qui m'ont, parfois, aidé psychologiquement.

Aujourd'hui je pars pour Nîmes, il parrait que c'est la fête, le carnaval!!!

 

Basilique St Sernin.

 

Original! D habitude, ce dragon (ou serpent) se mord la queue, symbole vieux comme le monde.

 

 

 

 

Un grand merci à vous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié le 23/07/2009 à 16:40, Toulouse
Mots clefs :
Lien

Retour en France.

Lundi 20 juillet Somport-Urdos 14km total: 2878km 94 jours de marche.

 

 

Je prends le petit déjeuner avec un Italien qui à déjà fait le chemin... Il est 8h15 lorsque je franchis la frontière. Je découvre que le 1er bus vers Oloron St Marie part à 11h38, il fait beau, je suis dans les pyrénées, je marche...

Je suis surpris car en France, il n y a plus de marquage (fleches jaunes), je descends une coline en suivant un chemin que je pensais être le bon, je retrouve la nationale N134.

Ensuite je croise 4 Espagnols qui eux suivent un autre GR dans les montagnes, ils sont perdus aussi, 5 minutes plus tard un autre couple de français (des pelerins) sont aussi désorientés par le manque de bornes. Ma décision est prise, je continue mon chemin par la route, de plus il n y a pas de voitures. Je profite du paysage sans me soucier où je mets les pieds (plus de cailloux, plus de trous, etc...).

Ensuite je dis suivre une route beaucoup plus fréquentée avec des camions qui passent à toute vitesse.

Arrivé à Urdos, je finis mes fruits, je m'arrête dans un bar pour prendre un sandwich et je décide de prendre le bus pour Oloron Sainte-Marie. La marche s'arrete là, comme ça!!!

Je ne sais pas trop quoi faire, il faut seulement que je sois à Nîmes Samedi pour le mariage de Vanessa et de Jérome.

Je n en peux plus, je tombe de sommeil dans le bus, arrivé à la gare d'Oloron je prends un train pour Pau qui pars dans les 10 minutes.

Ensuite arrivé à Pau, je décide d'appeler ma cousine à Toulouse pour savoir si je peux venir le soir même. Et en moins de deux, je me retrouve avec un billet de train pour Toulouse dans les poches et 2h00 à passer à Pau.

J en profite pour me faire couper les cheveux (mariage !), tout va très vite, je me retrouve projeter à grande vitesse dans la vie que j ai quitté il y a plus de trois mois...

 

Ce qui reste extraordinaire, je croise un Philippe dans le train, on s est vu à Tinéo sur le chemin primitif il y a 7 semaines !!!! C'est trop fort...

Il a prit le train à Bayonne pour aller sur Toulouse, bref incroyable.

Arrivé à la gare, Thierry le mari de ma cousine est là, je suis heureux de retrouver la famille à la ville aux Roses, première fois que je viens à Toulouse. Je vais pouvoir me poser et me reposer un peu...

 

 

 

 

J arrive tranquillement vers Urdos, ce sont mes derniers pas sur le chemin avant de prendre le bus.

 

 

 

Et voilà, après 94 jours de marche, je retourne dans la vie qui va vite...

 

Pau, château d'Henry IV 

 

Philippe , le pelerin rencontré à Tinéo (la gare de Toulouse). 

 

Thierry qui me donne un concert privé... 

 



Publié le 20/07/2009 à 23:07, Urdos
Mots clefs :
Lien

Derniere nuit en Espagne!

Dimanche 19 juillet Jaca-Col du Somport 31km total: 2864km 93 jours.

 

 

Comme vous l avez constaté, j ai toujours noté le nombre de km par étape, cependant depuis les dernieres semaines cela m'importe peu. Je continue car ça peut servir d'informations aux futurs pelerins.

Je suis parti de Jaca (prononcez Raca) en pensant toujours monter et bizarrement jusqu'à la gare de Canfranc, j'ai eu l'impression qu il y avait plus de descentes...

Je suis un peu deçu par rapport à ce que j avais entendu de cette étape, rien à voir avec hier où il n y avait personne sur le chemin, pas de routes donc pas de trafic routier, ni de pylônes électriques et aucunes zones bétonnées... Il me reste 8 à 10 km peut-être moins pour atteindre le col du Somport.

 

 

Porte d entrée de la citadelle à Jaca en forme de pentagonne régulier, impressionnant. 

 

 

 

Castiello de Jaca, village magnifique...

 

 

 

 

 

Sans comprendre, je me retrouve sur une route

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'auberge est à droite, la France à gauche! 

 

 

 

 

 

Enfin en partant de Canfranc (gare), je découvre de plus en plus les paysages charmants des montagnes pyrénéennes, ce sont bien les 7 derniers km qui sont les plus raides et les plus magnifiques de la journée.

Arrivé à Somport, l'esprit du camino n est pas là, c est plus l esprit de l argent qui trône au top.

Un euro la demi baguette...

Bref, je préfere manger mon sandwich en regardant le coucher du soleil.

Je suis exactement entre la France et l'Espagne pour ce pic-nique mais je dors en Espagne à 50 mètres de la frontière.

 



Publié le 19/07/2009 à 21:01, Somport
Mots clefs :
Lien

Longue mais très Belle journée.

Samedi 18 juillet Arres-Jaca 44km total: 2833km 92 jours

Je pars l esprit libre vers 7h30. Les paysages sont magnifiques. Je longe le sentier jusqu'au GR 65.3. Ensuite vient la route que je longe de Puente La Reina De Jaca jusqu'à Santa Cilia. Pendant les 34km restant, pas de magasins, je prends un sandwich et des fruits pour la route. Ensuite je quitte le camino pour prendre le GR 65.3.2 qui me mène vers Binacua, Santa Cruz de la Seros pour enfin atteindre le monastere de San Juan de la Pena. Merveilleux temple construit dans une falaise, le chemin du retour vers Jaca passera par Atares ou des montagnes m attendent.

A partir de Binuaca, aucunes expressions, aucuns mots n 'existent pour exprimer ce que je ressens.

Je suis en harmonie avec le paysage, je sens la vie couler dans mes veines, je rayonne.

 

Bye Bye Arres 

 

 

 

Le chemin en pierre, c est pour moi! 

 

 

Mon oeuvre, Ultreïa, toujours en avant ! 

 

Humm, droite au gauche ? Droite... Perdu c'était à gauche ! 

 

Les trois prochaines photos sont des zooms, voici la 1ere. 

 

2ieme 

 

Et 3ieme 

 

Le chemin avec ses nombreuses épines... 

 

Et revoici 3 Photos avec zooms... 

 

 

 

J arrive à Santa Cruz de la Seros

 

 

 

Remarquez les petits carrés décalés au dessus et en dessous des sculptures, ils formaient ainsi une ligne à l intérieur et à l extérieur de l église. Cela indiquait aux pelerins du moyen-age qu ils étaient bien sur le chemin de Compostelle. 

 

Je monte, je monte... Santa Cruz se trouve en contrebas. 

 

 

Je monte toujours et encore. Cette fois j'aperçois très bien la chaine des pyrénées. 

 

 

Le monastere Viego (San Juan de la pena) 

 

 

Rez de chaussé du monastere avec une fontaine à l intérieur. 

 

 

 

 

 

 

 

Chaque pilone represente un passage de la bible afin que les païens qui ne savaient pas lire puissent en comprendre les étapes les plus importantes. 

 

 

 

La source à l étage qui sort de la bouche de cette bête, étrange?

 

 

La transformation de l eau en vin pendant les noces de Cana.

 

 

L annonce de l ange à St Joseph pendant qu il dort.

 

 

Le massacre des innocents, la mort d'Abel provoquée par Caïn.

 

 

La peche miraculeuse.

 

 

Et maintenant il faut redesendre sur Jaca... 

 

 

Jaca avec la France derrière la chaine de montagnes. 

 

 

 

 



Publié le 18/07/2009 à 15:55, Jaca
Mots clefs :
Lien

Belle journée!

Vendredi 17 juillet Artieda-Arres 18km total: 2789km 91 jours

Je quitte la salle de sport juste au moment où un Espagnol y rentre, il ne me dit rien. J ai eu le temps de prendre ma douche (chaude!) et mon café.

Paysages magnifiques, le chemin est bien indiqué. Je croise un couple de Français qui me donne des infos pour le parcours de demain afin de pouvoir visiter le monastère de San Juan de la Pena qui, parrait-il, est à ne pas louper (hors chemin, 10 km de plus). Ils me donneront aussi un bout de pain car il n y a pas de quoi se ravitailler à Arres, c'est vraiment un don du ciel de les avoir rencontré.

Cependant les pelerins qui liront ces lignes savent de quoi je parle, ça fait parti de la magie du camino lorsque vous avez besoin de quelque chose et que vous l obtenez sans savoir comment!!!

Je passe ensuite non loin de Martes qui ressemble à Artienda. Et, au loin j aperçois Arres, village construit sur la montagne, superbe!

Je suis accueilli par deux jolies Espagnols à l auberge. Ensuite je fais une bonne sieste car les banderolles n étaient pas assez épaisses, c est comme si j avais dormis par terre.

Le vent se lève et il fait frisquait. Nous serons 6 ce soir à partager le repas, un couple d Italiens qui voyagent avec leur chien (pas facile) un Espagnol et une Suisse.

Je passe une bonne nuit dans les bras de Morphée.

 

 

 

On peut apercevoir le couple de Français qui m'ont donné un bout de pain.

 

 

La ville de Martes.

 

 

Et voici Arres. 

 

 

Je n ai pas eu le temps de demander pourquoi ces cheminées avaient cette forme.

 

 

Photo avec l une des hospitalière de l auberge.

 

 

 

Ce pelerin me rapelle quelqu un que je connais bien!!! 

 

 

 



Publié le 17/07/2009 à 16:25, Arrés
Mots clefs :
Lien

Pas la meme erreur qu hier!!!

Jeudi 16 juillet Undues de Lerda Artieda 22km total: 2771km 90 jours

 Je quitte Urdues avec bonheur sans prendre de café, j ai bien dormis malgré les moustiques!

Dés le départ, il y a une montée assez raide, j ai toujours mes nus-pieds car j ai un probleme avec mon petit orteil. Je trouve le début de la matinée assez difficile, mon sac de couchage est encore humide avec la rosée, ce qui augmente le poids du sac.

Juste avant d arriver a Ruesta, je seche mon sac de couchage et je reprends des forces grace aux fruits qui me reste. 10 minutes plus tard, je prends enfin mon café.

Je ne fais pas la même erreur qu hier, à savoir marcher sous cette chaleur accablante. Je parle 1h ou 2h avec un Allemand avant de reprendre la route vers Artieda.

Cette ville se trouve à 10 km de Ruesta mais je fais ne nombreuses pauses sur le chemin.

Artieda est un très joli petit village fortifié et construit en hauteur. Un orage se prépare, je ne dormirais pas dans mon sac de couchage comme prévu mais dans la salle omnisport qui est ouverte.

J'utilise 2 banderolles afin de me faire un matelas, ensuite l orage arrive avec toute sa puissance. Je suis trop heureux d'être à l abri.

 

Une fois monté, on aperçoit la ville d'Urdues en contrebas.

 

 

Le grand lac entre la région d'Aragon et de Navarra

 

Ruesta et son église en ruine. 

 

Artieda

 

 

Vu du lac en haut d'Artieda.

 

 

 

 

 

 



Publié le 16/07/2009 à 14:58, Artieda
Mots clefs :
Lien

Quelle journee mouvementee!!!

Mercredi 15 juillet Monreal Endues de Lerda 35km total 2749km 89 jours

 La matinée a été géniale, je n ai croisé aucuns pelerins (sens propre et figuré) avec des passages en forêts et en hauteur.

Ensuite la chaleur arrive et je ne sais pas comment j ai pu quitter le chemin!!!

Il était bien signalé, bref je me suis bien pommé. En plus les infos que l on m a donné se sont avérées fausses, il a fallu que je gère le peu d'eau que j'avais et traverser plusieurs km au milieu de nul part à partir de 13h.

Je retrouve le chemin à 2km de Sanguesa à Rocaforte un petit village construit en hauteur sur un rocher, il etait temps.

Je trouve une fontaine et je me repose afin de reprendre mes esprits.

J arrive a Sanguesa à 15h45, il fait 37°c.

Je visite l'église qui comporte des symboles scandinaves et celtiques sculptés par les pelerins qui viennent du nord de l europe au XI ieme siecle.

Je fais le plein de provisions et je reprends la route vers Undues de Lerda, il est 18h. Je me repomme, un agriculteur m indique le bon chemin à prendre.

Il fait bon, le soleil se couche au moment où je franchi les portes du village.

Ensuite, c est un peu galère, l atmoshère est étrange je ne reste pas à l auberge, qui me semble trop chère. Je dors dans un champs vers 23h30... (j abrege cette partie de la soirée qui ne fut pas tres drôle)

 

 

 

 

 

 

Village de Rocaforte

 

 

Photo d une photo de la porte de l église (en rénovation).

 

Il commence à se faire tard, aujourd hui je ne sais pas exactement combien de km j ai pu parcourir.

 

Repas vers 21h30 au pied de l église d Undues où se trouve des tables et chaises.

 

 

 



Publié le 15/07/2009 à 13:53, Undués de Lerda
Mots clefs :
Lien

Le debut du chemin d Arles a l envers!!!

Mardi 14 juillet Puente La Reina Monreal 31km total:2714km 88 jours

 

 "Le jour du 14 juillet, je reste dans mon lit douillet.

La musique qui marche au pas, cela ne me regarde pas.

Pourtant je ne fais de tort a personne, en n ecoutant pas le clairon qui sonne..."

J ai bien dormis... P'tit dejeuner et c est parti!!!

Je ne vois pas les km passes, nous parlons (moi et l Americaine) de spiritualite, de politique, et bien d autres sujets!!!

Arrive a Eunates, nous ne sommes pas les seuls a attendre l ouverture de la chapelle. Ensuite arrive un car rempli de touristes, nous attendons qu il repart afin d'avoir le silence.

Tres beau monument ou les deux personnages de Vincenot ont marche a l interrieur!!!

Ensuite, je prends des photos des plans d une Allemande qui vient tout juste d arriver par le chemin qui m interesse et heureusement car ils me serviront...

Je prends des raccourcis par les champs et passe Tiebas (et l autoroute) le chemin devient etroit et monte dans la montagne, c est tres agreable, il fait beau et la vue est splendide!

Les villages sont reconstruits et fleuris. Arrive a Monreal, je fais la rencontre d un Italien de Trois Hongroises et d un Allemand qui me poseront beaucoup de questions sur mon parcours, je passerais une bonne soiree en leur compagnie.

 

Photo prise de Tiebas avec vue sur Pamplona où se sont déroulés les ferias avec lachage de taureaux dans les rues, ceux qui combatteront le soir même.

Je ne sais plus combien il y a eu de morts cette année... Les journaux Espagnols nous ont montré des photos à ne pas faire voir aux ames sensibles... 

  

 

Et voilà, retour aux chemins que j aime. 

 

 

 

 



Publié le 14/07/2009 à 13:49, Monreal
Mots clefs :
Lien

Heureusement, j ai quitte la meseta avant cette chaleur...

Lundi 13 juillet Puente la Reina Eunates Puente la reina 87 jours 10km total:2683km

 

Je pars de l auberge le dernier, l hospitalier m a dit que l office du tourisme n ouvre qu a 10 heures, j en profitte pour aller sur le net. Vers 10h30, je m apercois en fait que l office du tourisme est fermee le lundi, merci pour l info!!!

Je decide donc de faire le plein de provisions et je me dirige vers Eunates avec un plan sommaire fait par un commercant... Je sais qu il y a une auberge a Eunates juste a cote de la chapelle, mais fermee aussi le lundi!!!

Bon, je reste a manger a Eunates et je decide de revenir sur Puente la Reina, je ne veux pas partir dans les pyrenees sans infos...

Je retourne donc a l auberge et je passrais l apres midi a visiter les eglises et faire une bonne sieste, la chaleur est intenable, tant mieux!!!

A l auberge je croise une Francaise qui vient de Toulouse par le chemin d Arles, elle me confirme que le sentier est bien indique. Je lui fais part de mes craintes en sachant qu a l envers c est bien different...

Bref, je retourne sur le net et je note les etapes...

Je rencontre une Americaine dont il me sera impossible de me rappeler le prenom et elle decide de venir avec moi a Eunates, la chapelle se trouve a 4 ou 5 km et ouvre a 10h30 donc nous partirons les derniers de l auberge demain matin.

Je mange une bonne assiette de pattes et direction le lit...

 

 

 

 

Croix du christ originale!

 

 



Publié le 13/07/2009 à 13:43, Puente la Reina
Mots clefs :
Lien

Dormis 4 heures !!

Dimanche 12 juillet Villamayor De Monjardin - Puente La Reina 32km total: 2673km 86 jours

 

J ai dormis 4 h, un groupe de pelerins n a pas arrete de foutre la zone a 10 metres de moi jusqu a 2h du matin... Tolerance, tolerance !!! jusqu ou peut aller ma tolerance ????

Tout cela sera oublie qql minutes plus tard devant le petit dejeuner avec les hospitaliers de l auberge.

 

 

 

J arrive a Ayegui ou le monastere peut se visiter gratuitement avec sa splendide eglise a l interieure.

 

 

 

 

Plus de vin, bon a 9H du matin c est peut etre plus raisonnable. Et oui c est une fontaine de vin ou vous pouvez vous servir gratuitement.

 

 

Je traverse Estella et ensuite je dors... Il fait chaud et je n en peux plus.

Apres la sieste, je pars pour Lorca ou je reprends un peu d energie pour continuer la route.

Il fait tres chaud et il n y a aucun nuages.

A Carauqui, je suis sur les rotules il me reste 7.5km pour arriver a Puente la Reina.

 

 

Heureux d etre arrive, et qu il y a de la place dans l auberge.

 

 

 

 

 

Pont romain.

 

 

Les cigognes et les gens habilles en blanc et le foulard rouge, c est la fete non loin d ici a Pamplune.

 

 

Merci Annick une fois de plus, tes infos ont tenus le coup jusqu'ici.

Demain il me faudra trouver les informations pour continuer sur le chemin d'Arles.

 

 

 



Publié le 12/07/2009 à 10:22, Puente la Reina
Mots clefs :
Lien

Retour au calme et a la chaleur

Samedi 11 juillet Viana-Villamayor de Monjardin 29km total 2641km 85 jours

 

 

Le soleil se leve, le decord est merveilleux.

Je repars avec la patate, j ai bien dormis.

 

 

Je me ravitaille a Torres des Rio (lieu ou je prends la photo) et je mange en haut de l eglise de Sansol (en face).

 

 

Apres une pause cafe, c est reparti pour la traversee du desert (14h)

 

 

Je traverse des champs d oliviers.

 

 

 

 Los Arcos ou l eglise de Santa Maria est magnifique.

 

 

 

 

Pendant les 12 prochains km il n y aura pas d ombres, je decide de commencer ma "peche" aux ordures qui s avere fructueuse des les premiers pas.

 

 

Dans un tel endroit!!! Quel domage ! Je croise certains jeunes pelerins qui ne me disent meme pas bonjour, ca arrive tres souvent. Quel est le but de leurs chemins ?

Bref!

 

 

 

Je prends des raccourcis a travers champs, enfin je pensais car la ville que je suivais du regard n etait pas Villamajor ...

 

 

Voila Villamajor De Monjardin avec son monastere en ruine a gauche.

 

 

 

 

 

Les auberges sont completes, mes les hospitaliers sympas de l une d'elles m autoriseront a poser mon Hamac au pied de L eglise St Andre.

 

La fameuse croix de St Andre, Vieux symbole ou il semblerait que le premier trait de gauche indiquerait le leve du soleil au solstice d ete, le trait de droite le solstice d hiver et celui du milieu les equinoxes.

Ressemblance avec la rune de la vie dans la tradition sdcandinave ou au symbole de la patte d oie (celle des pedauques, ceux qui avaient la connaissance pour construire les cathedrales et autres edifices religieux).

L alpha et l omega peuvent representer le debut et la fin du parcours du soleil dans l annee.

 

 

 

Je suis tres surpris d etre le seul a etre monte pour voir le paysage et le couche du soleil, seulement 25 min de marche. Certains pelerins me diront qu ils n ont plus de force...

Allez les gens, bougez-vous, profittez de ces moments et de ces paysages!!! Bordel  !!

Bref sur les 50 ou 75 pelerins qui resteront ce soir a Villamajor, je n en verrais aucun au top au couche du soleil.

 

 

 

L eglise ou je dors en contrebas.

 

 

 

 

 

 

 



Publié le 11/07/2009 à 09:41, Villamayor de Monjardín
Mots clefs :
Lien

L une des pires journees du camino...

Vendredi 10 juillet Azofra-Viana 46+8 54km total 2612km 84 jours de marche

 La journee commence par un petit detour de 2 km, je suis pourtant les fleches jaunes dans le sens inverse (jusqu a la sortie de la ville) mais aucunes traces de pelerin!!!

Journee difficile car tres peu de marques. A Navarrete, je prends ma pause dejeuner, ensuite je suis une Espagnole qui part faire sa promenade mais qui ne suit pas le camino... Resultat je ne veux pas faire demi-tour et tout faire pour eviter de passer par Logrono (une assez grande ville) mais quel periple!

En fait je mettrais un temps fou pour en sortir, aucune information, pas de pelerin, je ne sais plus qui je suis... J arrive devant une riviere que je dois traverser mais ce pont, c est une autoroute...

Je dois continuer, je croise deux femmes qui me montrent le chemin pour traverser le pont en longeant la circulation... Une fois le pont passe, je passe dessous pour me retrouver sur la bonne voie. Je longe l autoroute sur 5 km, truc de fou...

J apercois Viana au loin, je traverse une voie non autorisee aux personnes exterieures du chantier et je retrouve le balisage, il est 18h45.

J arrive a Viana, les auberges sont completes, (assez jolie ville). Un jeune Allemand de 21 ans m indique le chemin pour quitter la ville. A la sortie, je mange, me lave a une fontaine et je marche 2 km de plus pour me retrouver hors de la civilisation...

Je trouve un champ avec de la paille fraichement coupee et bien seche, j en fait un lit (pas de bebetes dans la paille, contrairement au foin!) et du coup je passe une agreable nuit ou le ciel est bien etoile.

 

 

 

 

Le raisin a bien pousse depuis mes premiers pas dans le vignoble Nantais (il y a 3 mois)

 

 

 

 

Logrono, la ville que je n arriverai pas a eviter. Le camino passe par le nord du lac a gauche de la ville.

Je fais un large detour par le Sud Est qui ne donnera rien...

 

 

Le pont qui n est rien d autre qu une autoroute. Aucun pont pour pieton a l horizon

 

 

Viana au loin.

 

Yes... Enfin un signe que je connais, il est deja 18h45.

 

 

 

Ma chambre pour ce soir, hotel 5 millions d etoiles!!!!!!

 

 



Publié le 10/07/2009 à 09:38, Viana
Mots clefs :
Lien

Toujours envie de marcher!!!

Jeudi 9 juillet Tosantos-Azofra 50km total: 2558km 83 jours

 

Depart vers 7h30...

J arrive plus tard a Belorado ou je retrouve les cigognes...

 

 

 

A Viloria de Rioja, c est les chats.

Une Espagnole me donnera une pomme sachant qu il n y a pas de supermarche avant les 10 prochains km, l entraide entre pelerin!!!

 

 

 Je marche et je pense...

 

 

 

 

Je marche toujours... A San Domingo de la Calzada, il y a trop de touristes. Je m y arrete seulement pour manger, je voulais voir les poules vivantes dans la cathedrale mais il est 14h, ca vient tout juste de fermer... Je n attendrai pas l ouverture a 17h.

Le soleil est supportable.

 

J' arrive a Azofra vers 17h30.

Detail au dessus d une porte d'entree d'une habitation, j en vois beaucoup dans certaine ville.

 

 

L auberge n a rien a voir avec celle d hier, elle ressemble plus a une auberge de jeunesse avec piscine... Ici c est chacun pour soi, aucun partage.

 



Publié le 9/07/2009 à 09:18, Azofra
Mots clefs :
Lien

Marche, marche tu verras tu verras...

Mercredi 8 juillet Burgos-Tosantos 47 km total: 2508km 82 jours

 Je prends de moins en moins de photos...

Je pars de Burgos en suivant un plan que j ai photographie sur un bouquin Allemand afin de suivre la riviere et d eviter ainsi la zone industrielle que tous les pelerins detestent...

Avec un peu de bon sens et un Espagnol qui me rejoindra plus tard, je passe Burgos et son agglomeration sans aucun probleme... Une fois rendu sur le "chemin" du bouquin, j'en profitte pour le dire aux autres pelerins afin qu ils puissent profitter de cette ville des le depart.

Aujourd hui il fait beau et la chaleur est acceptable, journee parfaite pour la marche. Les 46km passent comme une lettre a la poste.

Arrive a Tosantos, le refuge est tres accueillant, de plus il y a vraiment l esprit du chemin. On prepare le repas ensemble, on mange ensemble et il y a meme un endroit pour ceux qui veulent mediter, prier avec quelques lectures de passages de la Bible. Du coup, il y regne une bonne atmosphere.

Le seul "Hic" c est que j ai dormis entre deux ronfleurs de competition (Il n y a pas de lit, ce sont des tatamis!).

 

Tosantos

 

 Et sa chapelle incrustee dans le roc

 

Ce soir,la plupart des Espagnols parlent Francais, ce qui m'arrange.

En face de moi c est Philippe (avec la barbe) un Belge qui est parti de Chez lui (pret de Namur):

 

 

Deuxieme service pour Mr Rïce...

 

 



Publié le 8/07/2009 à 09:16, Tosantos
Mots clefs :
Lien

Je reste un jour de plus a Burgos.

Mardi 7 juillet                 Burgos

 Bon du coup, je me suis leve vers 6h30 pour partir tot et j ai ensuite decide de donner un coup de main a Nania pour le nettoyage de l auberge vu qu elle s est coupee un doigt hier soir... 

Ensuite pause chocolat chaud en ville, nous sommes trois, Nania, une jolie Hollandaise qui se trouve etre l hospitaliere, moi et un de ses amis Mexicain qui vit a Santander.

Ensuite je les laisse et je me dirige vers le chateau construit en haut d une coline qui surplombe Burgos.

Je passe l apres midi a demenager les meubles dans l auberge et a ecrire mes articles sur le net...

 

 



Publié le 7/07/2009 à 20:49, Burgos
Mots clefs : Burgos
Lien

Burgos et sa cathedrale.

Lundi 6 juillet San Bol-Burgos 25km total: 2461km 81 jours

 Je ne prendrais que des photos de Burgos, les paysages en quittant San Bol sont presque les meme que les 2 jours precedants. A vrai dire, je n ai pas trop la forme aujourd hui meme si j ai bien dormis.

Mon entree a Burgos c'est deroule tranquillement, je n ai pas vu de zones industrielles (ou tres peu) ni traffic routier. Il fait toujours aussi bon. Je trouve l auberge, non loin du centre, il n y a que 18 places et Nania vous accueille avec un large sourire. juste le temps de prendre une douche (froide!) et me voila foulant les dalles de la cathedrale de Burgos (2.5 eur pour les pelerins), c est vraiment une oeuvre a part, elle est gigantesque. J ai du y rester une bonne heure en prenant mon temps. Il y a une exposition gratuite de Dali, je vais peut-etre y passer apres ma pause internet.

J y suis passe, un vrai fou ce Dali mais quel artiste!

A part ca je pense que je vais bien dormir ce soir. 

 

 

 

 

 

 

 

 

La photo est floue, je voulais montrer la hauteur de l edifice et toutes ces sculptures aux differents etages.

 

 

 

 

 

 

Et toujours ces cigognes...



Publié le 6/07/2009 à 20:20, Burgos
Mots clefs : Burgos
Lien

Petite journee de 12km.

Dimanche 5 juillet San Anton-San Bol 12km total: 2436km 80 jours

 En quittant San Anton, je suis un chemin qui mene vers une vallee ou se trouvent deux edifices en pierre sur les colines de chaque cote. Je decide donc de quitter le camino pour monter sur la coline sur ma gauche.

L edifice en question ressemble a un petit dolmen qui n a plus sa lourde pierre comme "plafond", une pierre sert de siege pour une seule personne a l interieure et le cote gauche (lorsqu on est assis) est plus large.

L entree est orientee plein Est et l autre edifice similaire de l autre cote se trouve sur la meme ligne orientee Nord-Sud. Aucune idee de l age de ces edifices.

 

J amorce ma descente avec un sac plastique afin de recuperer tous les morceaux de verre que je trouve sur mon passage ainsi que de nombreuses cartouches de fusils... Si chaque pelerin pouvait en faire autant (30 min par jours), ces endroits retrouveraient leurs cotes naturels !!! Je ne dis pas de le faire tout le temps et ne pas etre obliger de ramasser le "papier toilette" que l on trouve partout

Un petit effort pour la planete surtout dans les endroits ou les dechets n ont absolument rien a faire.

On trouve des poubelles a moins de 4 km en general et la sensation que vous eprouvez en jetant le sac plastique dans la benne vous rend heureux.

Ensuite j arrive a San Bol qui ressemble plus ou moins a un oasis, perdu au milieu de nul part. Il n y a pas d electricite et pas de sanitaire (dans le champ d a cote).

C est une ancienne leproserie ou les moines de San Anton venaient soigner les malades, la vibration de l eau y est tres puissante. 

Je rencontre un couple de pelerins Bresiliens qui m accueillent comme de bons Hospitaliers, celui en question est parti faire les courses avec sa 2CV rouge.

Voici Alexandre jouant de son instrument de musique dont j ai oublie le nom. 

Voici un coyote Espagnol qui est, parait-il, connu pour sa facon originale de deguster le vin.

Facon normale.

Facon originale! Et oui le vin coule sur son front avant d arriver dans sa bouche (en passant par dessus le nez) bon je ne vous cache pas que c est un peu special... 

 

 Ce soir, c est ecrevisse avec du Rïce au menu.

 

Nous passerons la soiree a parler de religion et de la vie. La musique etait au programme bien sur et une coreene nous a chante deux chansons avec une voix formidable.

 



Publié le 5/07/2009 à 20:16, Hontanas
Mots clefs :
Lien

Dormir dans les ruines d'une eglise.

Samedi 4 juillet Poblacion de Ampos-San Anton 32km 2424km au total 79 jours

 Beaucoup de gens m arretent aujourd hui pour me demander si je reviens de Santiago, bon c est un peu fatigant mais toujours interessant...

Ensuite je longe un canal sur 6 km qui me rapelle mes premiers souvenirs du chemin en Bretagne. Pause cafe a Boadilla del Camino.

Bon, malgre le traffic routier qui m a prit la tete ces derniers jours ( et seulement quelques heures) je dois avouer que le camino francais en chemin vers l Est, sans livre, c'est magnifique!

Apres San Nicolas, les 10km de desert son magique, je franchi une coline et 2km plus loin j ai une superbe vue sur la plaine avec Castrojeriz au pied de l autre coline.

J en oublierai presque la chaleur, sauf quand je cherche desesperement un bar d ouvert.

Il faudra attendre la sortie de la ville pour trouver une cania.

Ensuite il me reste que 3km pour trouver les ruines de San Anton (Saint Antoine), ca devait etre une cathedrale vue la hauteur des ruines, juger par vous meme... On retrouve le "T" (tau), la croix de Saint Antoine, derniere lettre de l'alphabet hebreux ou encore le symbole de Thor dieu scandinave du tonnaire avec sa hache.

Le signe T sous la tradition franciscaine etait utilisee comme protection copntre la lepre et autres maladies de peau.

L hospitalero Marcel est genial! Je passerai une bonne partie de la soiree a parler du camino, de spiritualite et de bon sens.

 

 

 

 

 

On apercoit la ville de Castrojeriz au pied de la coline. 

 

L etoile a 5 branches qui forme le pentagone regulier en son centre, embleme de la divine proportion et bien d autre chose...

 

Detail de l un des nombreux edifices religieux de la ville.

 

La croix de Saint Antoine au dessus des ruines de ce temple.

 

 

La premiere bache sur la gauche est le dortoir, celle de droite, c est les sanitaires.

 

 

 

Vous pouvez constater que l edifice est grand par sa taille en apercevant les tables et les personnes.

 

 

 

 



Publié le 4/07/2009 à 20:13, San Antón
Mots clefs :
Lien

Pfuahhh il fait chaud!!

Vendredi 3 juillet Calzadilla de la Cueza-Pobation de Campos 33km total: 2392 km 78 jours.

Hello, j ai remis quelques photos a partir du 25 juin.

6h30 et c est parti pour 17km sans voir ame qui vive sauf les pelerins , je croise les premiers une apres. J'arrive cers 09h30 a Carrion de Los Condes, il y a des monuments interessants comme l eglise de Santiago. C est la ville jacquaire la plus importante dans la region de Tierra de Campos , je trouve acces a internet, du coup je quitte la ville apres avoir mange un sandwich vers les 15h.

Il fait tres chaud.

Je reste toujours emerveille devant ces paysages magnifiques, la meseta c 'est tout de meme une sacree experience.

Il etait temp d arriver a Poblacion, l eau devient rapidement chaude dans le sac par ce temps.

L auberge est sympa, nous sommes que 5 et l hospitaliere, sourire aux levres, accueille chaque pelerin avec un verre de vin!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L eglise a Pobation de Campos avec sa teinture de l apocalypse.

 

 



Publié le 3/07/2009 à 20:14, Población de Campos
Mots clefs :
Lien

<- Page précédente | Page suivante ->